Ce qu’on ne te dit pas sur la grossesse (et ce qui peut aider)

 Il y a quelques mois, je suis tombée enceinte. C’est là que je me suis rendu compte qu’il y a plein de choses qu’on ne dit pas sur la grossesse et qu’on masque derrière une idéalisation béate. J’ai donc décidé de te dévoiler cette vérité, ce secret qui semble tellement tabou : il y a vraiment des mauvais côtés à la grossesse !
Alors je ne peux pas témoigner pour toutes les femmes, je ne suis qu’une parmi d’autres. Mais je peux te raconter ce que, moi, je vis et j’ai vécu. En sachant que chaque expérience est unique mais que je ne suis pas vraiment la seule à vivre celle-la !

Si tu ne veux pas d’enfant, tu risques d’être conforté dans ton choix ! Et si jamais tu es motivée à vivre ça ou si, comme moi, c’est déjà trop tard (lol!), rassures toi, on n’est plus au 15ème siècle et on peut trouver des solutions ! Je vais donc aussi te donner les tuyaux que j’ai trouvé pour pallier aux soucis que j’ai rencontrés. Et si tu es compagne/compagnon d’une personne qui enfante, tu sauras où la soutenir, avec des idées de solutions à suggérer.

Nausées et bouffées de chaleur

nauseous.gifDans un film, on comprend qu’une femme est enceinte quand elle va vomir aux toilettes. Mais elle vomit juste une fois… pour moi, les nausées matinales ont duré plus de 4 mois et ont été intenses !! 4 mois où la moindre odeur dans les transports me donnait envie de vomir, où je me demandais, à chaque trajet, si j’allais arriver sans vomir entre temps,… j’avais même du mal à me brosser les dents le matin parce que la brosse au fond de la gorge me donnait de violents relents !! Du coup, je n’avais rien envie de manger ! Quand on me disait « profite de ta grossesse », j’avais l’impression qu’on me disait « profite de ta gastro » !

Ma première petite astuce a été de laisser une brosse à dent et du dentifrice au travail. Je brossais mes dents rapidement chez moi et complétais au travail, en fin de matinée, une fois les nausées atténuées. Mais la vraie solution que j’ai trouvé, paradoxalement, ça a été de manger. Bizarrement, moins tu manges plus tu as la nausée. Donc en me réveillant le matin j’essayais de manger une tranche de pain pour ne pas me lever le ventre vide. Une autre astuce est de croquer dans du gingembre ou de manger des produits aromatisés au gingembre. Le citron est un bon anti-vomitif également.

J’ai aussi eu la joie d’avoir des bouffées de chaleur, à partir du 5ème mois. Enfin « bouffées de chaleur » est peut-être un peu inexact. ce n’est pas vraiment en « bouffées » comme certaines femmes peuvent le ressentir lors de la ménopause. Disons plutôt que depuis le 5ème mois je sens que j’ai plus chaud qu’il faudrait selon le temps. Cela arrive fréquemment car notre corps s’arrondi et notre température augmente pour pouvoir « couver » bébé. Comme mon accouchement est prévu en été, je dois aussi supporter des jours très chauds. Mais même si le temps est au plus moche, quand je suis dans le métro, j’ai chaud aussi. Et avec la grossesse, c’est plus dur à supporter que ça ne le serait habituellement.

Pour régler ce « problème », je me suis procuré de jolies éventails à la maison de l’éventail et chez Véra Pilo.

Les envies « de femme enceinte »

box-ruby-pop.jpgDès que j’ai retrouvé un peu d’appétit, voir quand j’ai eu de grosses fringales (parce que ça peut creuser mine de rien, de créer un·e petit·e être) j’ai essayé de me faire plaisir. Mais comme je n’avais pas non plus envie de me prendre la tête à chercher des recettes, je me suis tournée vers La boîte à pâtisser. L’avantage c’est que la majorité des ingrédients sont dedans, les ustensiles un peu spécifiques aussi et la recette est guidée, il y a même des vidéos pour les astuces les plus techniques (qui restent largement accessibles).

img_1670-1.jpg

J’ai également trouvé de délicieuse petites gourdes de jus de fruit et légumes bio : Les boa. Faites avec des produits frais avec des mélanges originaux et des emballages qu’il valent le coup de les lire ! Parce que c’est bien écrit et rigolo et parce que, comme ça, on peut constater qu’il n’y a que des choses bonnes pour la santé sans ajout nocif pour maman ou bébé ! Une savoureuse façon de s’assurer un apport de vitamines en évitant les additifs nocifs !

Les interdictions alimentaires

Le pire au début, c’est que même quand les nausées allaient mieux (l’après-midi uniquement, lors les premiers mois), je me heurtais au casse-tête de la liste – longue comme le bras – des interdictions alimentaires ! Listériose, toxo et compagnie, t’empêchent de manger ce que tu veux ! Et pour ma part, ayant appris ma grossesse un peu avant noël, ça a été la vraie punition ! Je n’avais droit à rien de ce que j’adore manger aux réveillons. Un petit verre de vin pour oublier ?… Et nooooonn !! X-/ Evidemment ça aussi c’est interdit !

Du coup, j’ai cherché un moyen de me procurer de la nourriture saine, de qualité. J’ai donc opté pour la culture bio maison ! J’ai dégoté des super box bien pratiques !

Avec la box « mon premier potager » de chez Mon petit coin vert, j’ai pu cultiver mon mesclun et mes radis dans une de leur jardinière double de balcon bien pratique pour les petites espaces.

Capture d’écran 2019-06-11 à 18.36.17.pngLa box pousse-pousse de mai, m’a permis de cultiver de quoi faire de délicieuses salades estivales grâce à des rubans de graines de roquette et de radis saxa qu’il suffit de dérouler sous un centimètre de terre, arroser, récolter et le tour est joué ! J’ai aussi pu m’amuser à faire des bombes de graines pour devenir une « terroriste du green ». Il y avait également des pois chiches à faire germer pour goûter de nouvelles saveurs. Et bien sûr, le petit livret accompagnateur guide parfaitement pour accomplir tout ça.

Avec Takaplanter, j’ai eu le plaisir inédit d’être la première à tester une box qui a été créée pour moi ! Takaplanter a créé cette box spéciale femme enceinte avec 2 fraisiers, un plant de tilleul citronné, un framboisier et du paillage, très utile pour favoriser le développement des cultures. J’ai beaucoup de plaisir à les regarder pousser et comme je les ai reçu déjà un peu grands, j’ai déjà eu le plaisir de goûter et de récolter quelques fraises et quelques framboises.

16294199_Gewaechshaus_Pflanzkasten_1296x.jpgPour la culture de mes herbes aromatiques, j’ai découvert la mini-serre BoQube qui fait, à la fois office de serre, comme son nom l’indique, mais aussi qui peut ensuite se transformer en jardinière. Une bonne façon de lancer tes cultures de graines pour avoir de petites pousses à replanter où bon te semble 🙂

jardiniere-en-polypropylene-mini-garden-corner-17-x-17-x-30-cm-blanc.jpg

Et comme j’ai un petit espace, je me suis tournée vers les mini garden permettant de cultiver, littéralement, dans le moindre recoin de chez soi, même quand on a un petit appart’ sans balcon ni grand rebord de fenêtre. Et qui pourra aussi être installé sur les mûrs extérieurs de ta maison si tu as un espace extérieur où tu veux mettre des plantes ou des cultures verticales. Moi, je les ai installé dans ma cuisine pour pouvoir avoir mes herbes aromatiques bio à portée de main quand je me fais des bons petits plats sains.

J’ai trouvé particulièrement gratifiant de faire mes propres cultures. C’est aussi apaisant d’arroser et de regarder pousser ses plantations. En plus d’être le meilleur moyen de bien manger, c’est aussi une très bonne façon de se détendre. Et c’est aussi une bonne façon de préparer la diversification alimentaire de bébé, en lui assurant des produits sains cultivés par maman (ou par son/sa/ses parent·e·s).

91OeAuZfaUL.jpg

Enfin, pour savoir quoi manger, j’ai trouvé un livre intitulé « Grossesse, 21 jours de menu » qui te dit ce que tu peux manger et SURTOUT qui te donne des idées de recettes et de menus tout fait. Des recettes délicieuses à consommer sans modération ! Histoire d’oublier un peu toutes les restrictions alimentaires de cette période !

La fatigue

article_58eca7c29f1c3.gif

Les 4 premiers mois ont été les pires pour moi. En plus des nausées, j’étais saisie par une fatigue extrême. Vers 16/17h mes yeux se fermaient tout seul et ma tête tombait en avant. Au boulot, je devais marcher pour essayer d’éviter ça ! J’ai même manqué de m’endormir plusieurs fois. Moi qui suis plutôt sportive d’habitude, je n’avais plus aucune énergie. Juste envie de dormir. J’ai d’ailleurs déjà dormi tout un samedi, en ayant la surprise d’arriver sans soucis à me coucher tôt le soir.

Je n’ai pas trouvé de solution miracle à cette fatigue. Je me suis simplement écoutée et donc j’ai changé mon rythme de vie. Quand je sortais j’essayais que ce soit plutôt l’après-midi que le soir pour ne pas rentrer trop tard. J’ai pris mon mal en patience. Et ça s’est atténué au bout de 4 mois. Même si depuis le sixième mois, ça reviens de temps en temps, ça va quand même globalement mieux niveau énergie.

Les nuits difficiles

95b343120b57f3f48cf6ab815b91d03724ee09c8_hq.gifLe soucis quand on est enceinte, c’est qu’à un moment (vers 4/5 mois) le bassin se bascule vers l’arrière et occasionne des maux de dos. À cause de ça, ça devient une vraie galère de trouver une position pour dormir… et les nuits peuvent soudain paraître à la fois très longues et trop courtes ! Sans compter les 50 pipi par nuit, qui te réveillent et te forcent à aller aux toilettes même si tu avais réussi à t’endormir ! Pour les positions j’ai fini par trouver ma solution miracle : le coussin de maternité ! Les sauveurs de mes nuits !!

IMG_2816.jpgPour ma part, j’ai trouvé mes coussins fétiches chez Baabs cocooning avec le « coussin lune » et le « coussin de lecture« . Le coussin lune est un coussin de maternité classique qui se passe entre les jambes permettant de dormir sur le côté. Le coussin de lecture sert habituellement posé sur les genoux pour lire un livre mais personnellement j’y met mon clavier, à l’instant même où je t’écris ces quelques lignes et je l’utilise comme coussin pour ma tête la nuit en association avec le lune que je met entre les jambes. J’ai également un coussin de forme classique pour mettre sous les genoux si je veux sur-élever mes jambes. Le gros plus de cette marque c’est que tu peux choisir tes tissus et ton remplissage. J’ai opté pour des options écologiques : des billes graphites, des granulés de liège et un mélange des deux.
Le bonus c’est que le coussin de lecture fera également office de coussin d’allaitement et le coussin lune pourra tout à fait servir de protection de lit ou réducteur de lit. Avec comme avantage certain d’avoir eu le temps de prendre mon odeur, ce qui rassure généralement bébé quand elle/il est seul dans son lit.

« Free the nipple »

Le premier symptôme de la grossesse que j’ai eu, ce sont des seins très sensibles et douloureux. J’ai toujours eu une forte poitrine mais là… j’avais juste l’impression qu’elle allait exploser !

giphy (4).gif

Franchement les premiers mois, j’en pouvais plus de mes seins ! Au point qu’un jour, au boulot, j’ai pris une pause « urgente » pour courir aller m’acheter un soutien gorge de grossesse ! Je ne supportais plus la dentelle de ma lingerie habituelle, ni les armatures ! Heureusement, j’ai finis par trouver une lingerie de grossesse charmante et tout confort !

J’ai deux soutien-gorge fétiches qui sont « comme des chaussons » (tu te sens comme à la maison dedans 😉 )

Le Cotton Candy sleep yoga de chez Cake Maternity (à gauche) et le soutien-gorge Gelwire de chez Carrywell (à droite) et le soutien-gorge d’allaitement sans coutures GelWire (à droite. Les deux sont sans couture, sans étiquette qui gratte, en coton tout doux et sans substance nocive. Doté d’un clip sur chaque bretelle, les bonnets se rabattent pour permettre d’allaiter. histoire d’éviter de devoir racheter de la lingerie si j’allaite.
Le « Cotton Candy » est  le genre de model indispensable pendant une grossesse : une brassière simple et donc confortable. J’ai choisi des couleurs passe-partout pour s’adapter à tous les vêtements. Le « Gelwire » une technologie innovante : des armatures en gel qui permettent de donner un galbe à la poitrine tout en restant confortable.

Mais si tu as envie de séduire ou de te faire plaisir, il existe de la lingerie d’allaitement et de grossesse qui allient confort et style.Moi, j’ai craqué pour le « Waffles 3d Spacer Contour Nursing Bra » de chez Cake maternity :

 

Les coques sont en mousse souples, les armatures sont souples également, la dentelle est doublée de coton pour éviter d’irriter la peau, avec le rabat qui permet l’option soutien-gorge d’allaitement.

IMG_1569J’ai aussi apprécié le « Soutien-gorge d’allaitement en dentelle à rabat » de chez Carriwell : Le tout confort de la brassière sans armature allié à de la jolie dentelle. Avec, en bonus, une extension que tu retrouve avec tous les soutien-gorge Carriwell et qui permet de faire un rajout dans le dos si ta poitrine grossi encore (en général si on allaite) ou si ton dos s’élargit.

 

« Ton corps change »

Effectivement, le moins qu’on peut dire c’est que le corps change… enfin surtout à partir du 5ème mois. Le ventre commence vraiment à s’arrondir.

Là se pose un gros dilemme : reste 4 mois de grossesse. Parfois certaines qui ont des vêtements plutôt large ou pas mal d’élasthane dans leurs placards peuvent se contenter de leur garde-robe quotidienne. Avec le risque, quand même, de déformer irrémédiablement certaines fringues.

De mon côté, pour ne pas dépenser une fortune en  pantalon de grossesse, j’ai opté pour la flexi-belt de Carriwell. Petit accessoire malin qui se met dans l’entre-baillement de la fermeture éclair qui ne se ferme plus quand le ventre pointe le bout de son nombril. Et qui permet donc de continuer à mettre ses pantalons fétiches tout en s’assurant une liberté de mouvement et en évitant de comprimer le ventre et bébé. Bonus non négligeable, cette flexi-belt est en coton biologique et elle est fournie en 3 couleurs (noir, bleue marine et crème) pour aller avec tout.

J’ai quand même acheté un pantalon de grossesse pour le travail chez Simon Jersey parce qu’on ne peut pas mettre un jean’s à toutes les occasions.

Rester active pour rester en forme

bird-dog-2.gif

Je suis sportive à la base et quand je ne fais pas de sport, je déprime. Donc c’était primordial pour moi de savoir quelle activité je pouvais faire pendant la grossesse. Pour ma part, j’ai repris la muscu au 4ème mois en enlevant certains exercices et en en réadaptant d’autres. Mais je ne pouvais pas pour autant avoir mon rythme habituel et j’ai vite diminué. Pourtant maintenir une activité pendant la grossesse reste très important pour bien vivre son accouchement et le post-partum. Du coup, j’ai testé le Yoga prénatal dans plusieurs bonnes adresses parisiennes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Dans les studios Yay, j’ai apprécié l’ambiance calme et le thé offert après chaque séance. Je trouve que ces cours sont aussi l’occasion de poser ses questions aux professeures, vraiment très disponibles avant et après les séances. Mais aussi de rencontrer d’autres femmes enceintes.
  • Au cours de Make me yoga, j’ai découvert une ambiance très bobo parisiennne. J’y ai senti à quel point le yoga est à la mode ! L’équipement est au top et le cours très fréquenté. Mais même avec ça, la prof était disponible.
  • A l’institut de Gasquet j’ai pu tester un cours de Yoga prénatal avec la docteure Bernadette de Gasquet, inventrice du yoga prénatal. Si tu as envie de ce privilège, prends-y toi à l’avance car bien évidement le planning est très vite surchargé. Malgré cette renommé, j’ai beaucoup aimé l’ambiance familiale, une des filles du docteure était à l’accueil et son autre fille est venu avec son dernier né pour suivre un des cours de yoga post-natal (pas facile à trouver ailleurs). Le cours était également très agréable, le docteure de Gasquet s’est préoccupée des petits et grands bobos de chacune pour nous proposer des postures et des pratiques pour nous aider à améliorer les choses. À l’institut, tu pourras également suivre des cours de préparation à la naissance.

Dans chacun de ces cours, j’ai aimé l’attention des professeures qui vérifient les postures et proposent des alternatives à celles pour qui certaines positions sont difficiles. A chaque fois également, le cours a été précédé d’un tour des participantes pour savoir les besoins et les douleurs du jour qui étaient prises en compte pendant le cours pour adapter les postures ou même proposer des solutions de prévention des douleurs ou des moyens de les atténuer.

Pour des raisons pratiques, j’ai aussi testé le yoga à la maison grâce aux cours de Yoga en ligne de CasaYogaTv. Des cours faciles à suivre et qui permettent d’éviter le défi des transports en commun. Mais pour ça j’ai du aussi m’équiper en matériel de yoga. Si tu préfère ne pas dépenser, tu peux commencer avec des livres en guise de briques, une ceinture en guise de sangle et de gros cousins fermes pour remplacer les bolster. Mais c’est quand même plus confortable d’avoir du vrai matériel. La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas non plus besoin de tant que ça pour une pratique de base.

J’ai trouvé un superbe tapis Yogom avec repères pour alignement du corps (l’option bodyline), accompagné d’une sangle de transport, qui permet de faire du yoga partout où ça te chante, et d’une brume pour nettoyer le tapis qui lui donner une odeur très agréable et relaxante.

J’ai aussi trouvé tous le nécessaire de yoga, pour démarrer, dans la marque Bodhi de Bodynova : un tapis, des briques en liège ou silicone de différentes tailles, une sangle d’étirement, un tapis anti-dérapant pour recouvrir le tapis de yoga, une couverture, un bandeau de relaxation en soi et une brume pour nettoyer le tapis. Et tu pourras trouver encore bien plus sur le site de Bodynova ! De quoi t’équiper que tu sois débutant·e ou expert·e.

J’ai adoré le yoga prénatal. Ça détend, ça étire et ça donne juste ce qu’il faut d’activité, sans se tuer à la tâche mais sans non plus céder à la fainéantise.

Les obsédés du ventre de maternité et autres sexistes ordinaires…

HighLeanJavalina-size_restricted.gif

Un des trucs qui m’a le plus étonnée et agacée, c’est ce délire qu’ont certaines personnes de vouloir te toucher le ventre ! Je ne comprend pas qu’on ne puisse pas saisir que ça reste mon corps, qu’il m’appartient et qu’on n’a pas à se permettre de le tripoter sous prétexte qu’il y a un bébé dedans. Et puis franchement, vous vous êtes vu les gens qui faites ça ? À parler avec un ventre comme si c’était un bébé ! C’est ridicule et même un peu flippant ! Et comme c’est une période où on est un peu plus fatiguée que d’habitude, je n’ai pas envie de répéter sans cesse ou d’éduquer chaque personne qui tend la main ! Ni envie de devoir esquiver à chaque fois.

Du coup, j’ai trouvé un moyen rigolo de faire passer le message et, au passage, j’en ai profité pour faire comprendre que j’ai faim mais que c’est normal, que je ne suis pas une petite chose fragile et que je n’oublie pas mes convictions parce que je suis enceinte ! Et tout ça, sans me fatiguer avec de longs discours ! Le top ! Grâce aux tee-shirt à messages de chez spreadshirt :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur le site, tu peux entièrement confectionner tes propres tee-shirt en choisissant des images et en créant ses messages.

Faire face à de lourdes responsabilités

La grossesse est un moment de fatigue et de bouleversement mais c’est aussi un moment où il faut préparer l’arrivée d’un petit-être qui va entièrement dépendre de toi. Et ça, on a beau dire, c’est un peu stressant. Je te passe le parcours de la combattante pour trouver un mode de garde, les innombrables paperasses à remplir, les milliards de choses à préparer, la chambre de bébé à faire, etc… Bref, passons ! Déjà parce que ce n’est pas palpitant mais aussi parce que je n’ai pas trouvé de solution miracle : Rien de tout cela ne se fait tout seul et tout est indispensable ! Le mieux c’est de faire petit à petit, en  composant avec la fatigue du moment. Quand on a un bébé, ça demande beaucoup d’organisation. Disons que cette phase là, c’est de l’entraînement !

IMG_2750.jpg

En dehors de tout ça, il faut surtout s’équiper pour bien accueillir bébé.
Pour ne pas me ruiner, j’ai été stratégique : je me suis rapidement renseignée sur ce qu’il me fallait et j’ai échelonné mes achats. Pour le soin, pour des raisons éthiques et des raisons de santé (éviter les produits chimiques), j’ai opté pour des marques bio telle que Neobiolina. Tu y trouveras tous les indispensables pour prendre soin de bébé, en passant par l’huile de massage, le détergeant doux ainsi que les incontournables gel douche et shampoings.marmott_juil17_bd_67.jpg

J’ai également eu un coup de coeur pour la Marmott’ box qui offre un concept finlandais vraiment très ingénieux !
Il s’agit d’une grande boite en carton (73 cm x 43 cm x 30 cm) dotée d’un matelas. La boite sert de premier berceau ou de réducteur de lit (car les bébés angoissent dans des lits trop grands et apprécient, au départ, les espaces plus restreint) et une fois que bébé grandit, la boite sert de coffre à jouet. Lorsqu’elle est achetée ou offerte (idéal comme cadeau groupé de naissance), elle peut être remplie de produits divers et évidemment on peut choisir que le tout soit bio !

IMG_2800.jpgPour prendre soin du sommeil de bébé, j’ai trouvé le meilleur ami des parents et de bébé : le e-zzy paresseux de chez Whisbear ! Dans cet adorable peluche en forme de paresseux se cache un véritable assistant connecté à ton téléphone grâce à une application. Tout d’abord le e-zzy paresseux permet d’aider à endormir bébé grâce à des « bruits blancs » qui imitent les sons que ton/ta bébé entendait dans le ventre de maman. Ensuite, si bébé pleure ou se réveille, tu as une notification et le e-zzy paresseux déclenche de nouveau des bruits blancs pour veiller à ce que bébé se rendorme. De plus, grâce à l’application, on a accès à un agenda familial bien pratique pour n’oublier aucun rdv, de conseils de pédiatres et de médecins mais aussi d’un journal de développement pour garder en mémoire toutes les étapes importantes. Bébé adorera cette peluche sensorielle qui a des pattes aux différentes textures et qui pourra s’accrocher aux barreaux du lit grâce à ses bouts aimantés.

Pour les vêtements de bébé, j’ai fait passer le messages auprès de mes proches que j’étais enceinte. Tout dépends du cercle amical et familial qu’on a mais j’ai la chance de bénéficier d’une solidarité chaleureuse dans le miens. Et j’ai tellement récupéré de vêtements, que je ne suis pas sûre d’avoir besoin d’en acheter ! Surtout que je préfère de loin valoriser le recyclage. Surtout qu’un bébé ça grandit vite ! Et que je n’ai pas envie de me transformer en vache à lait de l’industrie capitaliste.

Oui mais un·e bébé, comment ça marche (littéralement et globalement) ?

img_2821-1.jpgSincèrement, je confirme que le concept d’instinct maternel est juste une débilité ! Parce que NON ce n’est pas inscrit dans les gènes de s’occuper d’un bébé et qu’il faut même carrément se former. C’est pour ça que je me suis procuré « Aidez votre enfant à développer sa motricité » qui comporte des exercices et outils pour grandir pas à pas de 0 à 3 ans. Et surtout de super frises qui expliquent les étapes du développement d’un bébé. J’ai ouvert de nombreuses fois cet ouvrage pour savoir quel jouet acheter ou quel équipement serait adapté pour mon bébé. C’est un très bon repère pour connaître le développement de bébé.

IMG_2823.jpgEt comme j’ai envie de tester l’allaitement mais que je ne sais pas trop comment faire, j’ai trouvé une super box faite exprès pour aider les femmes à aborder l’allaitement, avec en bonus un nom rigolo : La Mam’allaitante box ! Tu pourras y trouver des coussinets d’allaitement lavables (indispensables pour prévenir les montées de lait tout en respectant l’environnement), un collier d’allaitement (collier avec perles de bois brut et silicone pour distraire bébé pendant la tété),  un produit de soin bio, des friandises saines pour faire plaisir à maman, un magasine spécial allaitement pour avoir plein de conseils pratiques !

IMG_2822.jpgBien entendu, pour le bon développement de bébé, il faut aussi savoir quoi lui donner à manger. Je me suis donc procuré des livres de cuisine très instructifs et très ludiques : La « cuisine colorée pour bébé et tout-petit » et « Bébés 21 jours de menus« . Ces livres sont de vrais guides pour savoir ce que bébé peut manger en fonction de ses différents âges et pour le mener délicieusement vers la diversité alimentaire.
Lifestyle.jpgPour le repas, j’ai même trouvé des couverts d’apprentissage dans la marque Doddl pour quand bébé commencera à vouloir manger comme un·e grand·e. En fait, ce sont des couverts ergonomiques qui permettent à bébé d’apprendre à tenir un couteau, une fourchette et une cuillère.

L’envie de rendre bébé heureu·x·se

Y a eu un moment dans ma grossesse où, soudain, j’ai réalisé que j’allais accueillir un·e p’tit·e chou·te et j’ai eu surtout très envie de lui apporter du Bonheur ! Une des choses qui m’importe beaucoup et compte dans mes préparatifs, c’est l’envie de trouver des moyens de passer avec mon bébé de beaux moments tout en évitant la transmission précoces de principes sexistes éculés ! J’aime lire et j’ai envie que ma/mon bébé aime ça aussi et puis le moment de l’histoire est souvent un moment privilégié pour partager du temps et des valeurs !
IMG_1919J’ai donc déniché des livres qui disent tout mon amour comme « maman et moi » avec sa petite marionnette à doigt « maman éléphante », qui valorise l’échange maternel et favorise un échange rigolo avec bébé. Pour une histoire câline qui valorise aussi le lien parental j’ai aimé « Seras-tu mon soleil ? » qui égraine les beau moment par exemple : « oui, je serais ton arc-en-ciel quand les jours seront gris. Nous rigolerons ensemble et éloignerons la pluie ». Et pour l’histoire du soir j’ai aussi « Brille, brille, petite étoile » et sa marionnette à doigt « Hibou ».

IMG_2819.jpgJ’ai aussi trouvé important d’avoir des livres permettant d’initier bébé à la connaissance et à la gestion de ses émotions. Tout simplement parce que c’est une base du développement personnel. Mais aussi parce que ça permet de contre-carrer une partie du conditionnement sexiste. Apprendre à une fille qu’elle peut être en colère ou à un garçon qu’il peut avoir peur et être triste, c’est aller à l’encontre des stéréotypes de genre.
Les éditions Hemma se sont associées à Disney pour donner carte blanche à Isabelle Filliozat, une des spécialistes des émotions. Ce qui a donné une collection qui parle aux enfants de la peur, la jalousie, la colère et la joie à travers les personnages des films Disney.
Chez les éditions Gründ, j’ai apprécié la petite bibliothèque des émotions qui détaille la colère, la tristesse, la timidité, la jalousie, la fierté et la peur. Ces petits livres cartonnés regroupés en coffret, forme un cadeau idéal et utile. Tu retrouveras les mêmes personnes-émotions dans « Le livre de mes émotions » où tu suivras Simone dans une semaine chargée d’émotions, à travers un livre ludique et poétique plein d’animations et de volets avec lesquel·les s’amuser. Ces livres des éditions Gründ ont été créés avec une autrice sophrologue pour donner des conseils de gestion des émotions adaptables et applicables par les enfants. Ces ouvrages seront aussi de précieux alliés pour travailler les émotions.

IMG_1896Je pense qu’il est aussi très important de parler d’écologie à ma/mon bébé. Pour ça, j’ai adoré « Jungle, Photicular™« , un superbe livre qui parle des effets dévastateurs de l’activité humaine sur les biomes interconnectés et qui nous présente les magnifiques espèces menacées des forêts tropicales. Ce livre ravira les plus petit·es car il contient des images animées mais il permettra aussi de transmettre l’amour de la terre et l’importance d’en prendre soin !

 

Quand tu comprends que… tu es « dans le caca »

À propos de « nature : Ce qu’on ne te dit pas avec la grossesse, c’est que tu vas bientôt « être dans le caca »… littéralement !

5SHPJJX.gif

hé oui ! Avoir un bébé c’est signer pour quelques années de couches à gogo ! Et il faut se préparer dès la grossesse !

Moi, j’ai choisi d’utiliser les couches lavables. Elles ont un coût de départ assez conséquent (les couches sont entre 10 et plus de 20€ l’unité, avec les insert à rajouter) mais elles représentent une économie considérable par la suite. Sans compter que c’est mieux pour le bien-être de bébé (car comme avec nos serviettes hygiéniques, il y a plein de saloperies dans les couches) et mieux pour l’environnement car on évite de rajouter des déchets plastiques un peu partout.
Pour cette solution il vaut mieux s’y prendre dès la grossesse, pour échelonner les dépenses. Je me suis fournie, entre autres, chez Ecomome qui proposent des couches pas trop épaisses et pas trop chères et chez Bottomlane où j’ai complété avec des liners et des lingettes lavables.

Je pense que les couches lavables sont une solution éthique et responsable mais je pense aussi qu’il ne faut pas non plus se mettre la pression (on en a suffisamment comme ça quand on a un·e bébé) et je me dis que, les moments où il sera plus compliqué d’utiliser les couches lavables, je prendrais des couches bio.

capture-de28099ecc81cran-2019-06-11-acc80-13.54.36.pngPour éviter que la maison embaume le caca à plein nez après chaque lange, j’ai trouvé une poubelle à couche bien sympa, de la marque Angelcare, qui a l’avantage de pouvoir être recyclable en poubelle de salle de bain ou poubelle classique quand bébé sera propre. Car elle a des housses de déco qui peuvent être retirées pour laisser la poubelle simplement nue. Elle est aussi dotée d’un système qui permet que ses recharges de sacs plastiques se tordent autour de chaque couches et donc limite les odeurs. Ce système peut être également mis ou retiré, permettant d’utiliser la poubelle comme bon te semble. Sa fermeture est efficace et hermétique.

Faire face au stress

Au final, tout ça peut-être très stressant. Toute future maman a surtout besoin de prendre soin d’elle. Et je ne te parle pas de soin beauté ou de je-ne-sais-quoi qui te martèle des injonctions sexistes ! Non je parle de bien-être et de santé.

Ma solution ultime contre le stress, ça a été les massages prénataux. Le meilleur moyen de délasser les muscles et le dos qui sont mis à rude épreuve pendant cette période. J’ai testé plusieurs mains agiles sur moi et surtout plusieurs techniques, dans des lieux chaque fois propice à la détente !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chez Sayya, dans un cadre privilégié, j’ai pu apprécier le massage et les conseils en naturopathie de Rodrigue. Et j’ai particulièrement apprécie son écoute bienveillante et ses encouragements positifs.
Avec Anastasia de Ellez’Harmoniz j’ai passé un très bon moment dans son local décoré par ses soins, dans une ambiance de convivialité et bercée par un premier temps de relaxation sophrologique.
Aurélie des « Massages d’Aurélie » m’a prodigué un massage Ayurvédique dans un cadre très intimiste et chaleureux, tout en massant mon ventre pour relaxer aussi bébé.

Si les massages ce n’est pas trop ton truc, tu pourras facilement trouver des centres de yoga qui proposent également de la méditation comme au studio YAY, à Paris, où j’ai pu tester cette activité. Même si j’avoue que ça ne reste pas mon truc, j’ai apprécié ce moment de communion entre femmes. Nous étions en petit comité, c’était très reposant. Et si ça te tente, sache qu’il faut se laisser un peu de temps avant d’accrocher. Car la méditation est une pratique qui demande de l’entraînement.

Pour compléter les massages, je me suis tournée vers le DIY parce que ça me détend de faire des trucs ^^. J’ai pris, par exemple, beaucoup de plaisir à jardiner mes box bio dont je t’ai parlé plus haut. Et comme j’aime créer, j’ai adorer me faire un terrarium avec une box Yamayama qui contient le terrarium et les sachets pour faire sa composition. Un petit livret accompagne la box pour aider les personnes qui, comme moi, n’ont jamais fait de terrarium et tu peux même trouver des tuto vidéos sur le site.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’était vraiment apaisant et gratifiante. Sans compter que le terrarium est un coin de verdure qui décore maintenant joliment la chambre de bébé et qui est totalement autonome, sans besoin de beaucoup d’entretien.

J’ai aussi apprécié de recevoir une LuvBox, une magnifique box de roses éternelles. C’est le genre de cadeau qui fait vraiment plaisir. Une jolie façon pour les proches de soutenir une femme enceinte dans ce moment et lui manifester son affection ou simplement lui dire « je t’aime », « je suis là » ou « ce que tu fais est fabuleux » 🙂 ça fait terriblement chaud au coeur. Rien de tel pour être bien que d’avoir de jolies pensées en tête et savoir qu’on est soutenue.

Conserver ces moments précieux mais fugaces…

Avec tous ces tracas, personnellement, j’ai eu besoin de me rappeler pourquoi je faisais ça. Parce que grâce au droit à l’avortement et à la pilule contraceptive, j’ai pu réellement faire le choix d’avoir un enfant. Pour ma part, bébé n’avait pas était programmé·e mais j’ai quand même eu le précieux droit de pouvoir décider.

Maintenant que je me suis lancée dans cette folle aventure, j’ai envie d’en garder des souvenirs. Et quoi de mieux que de jolies photos de ce bidon qui pointe pour aider à valoriser ces moments ?! C’est pour ça que j’adore mes photos faites avec La Shooting BOX Photos de grossesse et que j’ai déjà hâte de profiter de La Shooting BOX photos de bébé pour garder de merveilleux souvenirs de ce•tte p’tit bout de moi qui va arriver ! Je trouve d’ailleurs que ces box sont de beaux cadeaux à faire à de futurs parents ou au moment de l’arrivée de bébé.

trousseau-come.jpgParmi tous les moyens de garder des souvenirs de bébé, j’ai eu un coup de coeur pour la bébéothèque du trousseau Côme fait par Le Petit pousse. Ses deux créatrices, Séverine et Emmanuelle, ont regroupé dans un magnifique coffre à jouet en bois, tous les nécessaire pour garder des souvenirs de l’arrivée de bébé et de ses étapes importantes. Le projet est plein d’humanité et veut être accessible à tous les type de parentalité (maman solo, couple homo parental, couple adoptant) tout en guidant dans le choix de souvenir sans les imposer. Contrairement à beaucoup de coffret de ce genre où tu trouveras des rubrique « papa/maman » et des cases à remplir avec des choix imposés dans lesquels tout le monde ne se retrouvera pas.

J’ai trouvé une autre manière adorable de garder des souvenirs de bébé toutes notre vie : Les coffrets de baby art. On y a le choix entre différentes façon de conserver les empruntes de bébé. Pour ma part, j’ai craqué pour la sculpture en 3D qui permet de garder les petits petons et les petites mains de bébé en taille réelle et en 3D, dans un cadre. J’ai aussi craqué pour l’édition limitée Mr & Mrs Clynk qui permet de conserver l’empreinte de bébé dans du plâtre.

2019-05-30 BodyPaint 1-162-Modifier.jpgJ’ai aussi adoré faire du belly painting avec Stéphanie Begue qui m’a dessiné une superbe petite empêcheuse en mode « Rosie la riveteuse ».

Te voilà donc prévenu au sujet de la grossesse. Toutes les femmes ne la vive pas pareil. Certaines adorent même ça. Mais sincèrement ce n’est pas mon cas. Les seuls moments que j’aime c’est quand je sens bébé bouger et que je lui parle. Je sens un lien qui se crée. Mais en dehors de ça, j’ai hâte que ça se termine et que je rencontre ma/mon bébé ! Même si je n’ai pas trop envie de vivre l’accouchement… mais ça, c’est une autre histoire ! J’ai décidé de vivre chaque chose en son temps ! Et au fond, je crois que la vraie solution, c’est celle la. Avancer pas à pas et trouver les solutions qui nous conviennent le mieux selon les problèmes spécifiques que l’on rencontre. Et savourer pleinement les autres moments.

Bisous de nous deux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s