Univers pour bébés : comment contourner l’enfer du tout-rose / tout-bleu

Comme tu le sais peut-être, je suis enceinte. Je découvre donc un nouveau pan du sexisme que je n’avais encore pas exploré… Et en ce moment, je suis en plein dans l’équipement pour bébé. Histoire d’être parée pour l’arrivée de mon/ma futur·e petit·e empêcheu·r·ses je dois me procurer tout un tas de choses. Je suis donc en train de (re)constater à quel point il est difficile d’échapper aux clichés genrés dégoulinant de rose ou de bleu…

Je ne roule pas sur l’or, j’ai donc décidé de m’y prendre en avance pour échelonner les dépenses mais aussi pour prévenir mes proches, au cas où il y aura du recyclage d’équipement de puériculture ou de vêtements possible.
A mon grand désespoir, la première question qu’on m’a posé quand j’ai dit que j’étais preneuse de tout ce qui se récupérait a été : « C’est une fille ou c’est un garçon ? ». J’ai répondu systématique que ce serait… un bébé ! Et donc qu’à priori elle ou il allait pouvoir mettre tous les vêtements de bébé et utiliser les équipements prévu pour. J’ai également prévenu mes proches que, si elles/ils voulaient me faire des cadeaux, je ne voulais rien de genré. J’ai fait ça pour 2 raisons : 1/ Si je ne précise pas, je ne vais avoir que du tout-rose ou que du tout-bleu… je veux m’éviter la nausée post-accouchement. 2/ Je me suis dit que ça allait obliger mes proches à se creuser la tête pour trouver du mixte et que ça serait pédagogique.

Mais malgré la générosité de mes proches, on ne peut pas tout récupérer. J’ai donc du me confronter au merveilleux monde du marketing bébé…

NB : J’attend une petite empêcheuse, certaines solutions choisies sont donc faites pour éviter les stéréotypes sexistes genrés féminins. Mais les solutions sont globalement applicable pour éviter tous stéréotypes.

Le problème du « tout rose » ou « tout bleu »

Je cherche à éviter de transmettre une éducation sexiste à mon futur petit bout et le dilemme commence dans le choix des jouets, des vêtements et des équipements de soin. Parce qu’un bon nombre d’enseignes divisent tout en « filles » ou « garçons » et semblent ne connaître quasiment que le rose ou le bleu ! J’ai même trouvé certains sites de marques où tu ne peux pas rentrer tant que tu n’as pas choisi soit la catégorie fille soit la catégorie garçon. La plupart proposent ces catégories, même si tu peux aussi avoir une recherche par produits (body, jouets par âge, etc) mais qui est secondaire.
J’ai tout de même noté que les sites destinés aux français·es sont presque les pires. On trouve plus de mixité dans les sites anglosaxons/américains et, franchement, le top, ça reste les sites canadiens ! C’est là où j’ai trouvé le plus de marques qui font du mixtes exclusivement et en plus souvent respectueux de la nature ! Mais malheureusement souvent en vente locale aussi !
Bref, on peut avoir envie d’éviter les clichés, parfois ça paraît compliqué…

Pourquoi c’est un problème ? 

Après tout, on pourrait se dire que ce ne sont que des couleurs ! Sauf qu’en fait, c’est tout un univers et des valeurs qui sont transmises avec.

ob_e3c595_contre-le-sexismeL’univers garçon est principalement bleu avec des robots, des camions, des petits monstres, des pirates, des supers héros, etc. On leur construit un monde fait de force, de courage, un monde tourné vers l’extérieur et fait de personnages charismatiques qui s’affirment.
L’univers des filles est principalement rose avec des princesse, des gentils nounours, des licornes, etc. On leur indique un monde mièvre, où l’on attend plus qu’on agit, tourné vers l’intérieur (cuisine, poupée, etc).

Ce ne sont pas seulement des couleurs mais bien des rôles qu’on apprend aux enfants ! Mais à travers ces rôles on partage aussi les compétences et on prédétermine les savoirs-faire et même les savoirs-être. On va apprendre aux petits garçons à naviguer dans un univers qui les encourage à être aventurier et intrépide, à avoir du caractère et à s’affirmer, à imposer sa colère et à cacher sa tristesse. On va en faire des combattants, des chevaliers, des rois, des preneurs de décisions. Alors que les petites filles seront bercées par un univers fait de gentillesse et de docilité, où c’est mal de se mettre en colère et où on se satisfait d’un second rôle et de la sphère domestique. C’est ainsi que l’on construit un monde où il semble normal de différencier hommes et femmes et où chacun·e accepte une place en fonction. Le principal des apprentissage commence par là. On fait comprendre aux enfants l’attente qu’on a en tant qu’adulte et que société, on les aiguille vers ce qu’il est bon d’être quand on est une fille ou un garçon. L’univers bébé/enfant est donc loin d’être anodin. Il est lourd de sens et de conséquence. Et c’est par là qu’il faut commencer si on veut empêcher ! Les enfants sont les empêcheu·r·ses de demain ! Et parfois plus vite qu’on ne le croit. Avec une éducation qui ne se limite pas aux stéréotypes on leur apprendre à être en dehors des cases. Et plus il y aura de personnes en dehors de ces cases moins elles auront lieux d’être ! Parfois éduquer, c’est empêcher…

Autre soucis associé : ces couleurs sont des codes sociaux. Une fois qu’un enfant porte soit du rose soit du bleu, elle/il est identifié dans sa catégorie de genre et est traité·e en fonction. On sait aujourd’hui que les adultes vont jusqu’à interpréter différemment les pleurs d’un·e bébé selon qu’elles/ils pensent que c’est une fille ou un garçon. Ce qui contribue à modeler les interactions sociales genrées et aussi à faire comprendre de nouveau à bébé, très tôt, les attentes sociales liées à son genre assigné.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai fait le choix d’éviter de tomber dans ce piège… mais pour cela, il faut savoir être stratégique et imaginative ! Donc si ça t’intéresse d’empêcher en prenant les choses par là, je vais te présenter les différentes astuces que j’ai pu trouver…

Opter pour le mixte

La première possibilité est d’éviter purement et simplement le rose et le bleu. Il y a certaines marques qui proposent des produits « mixtes » en tant que tel. Les meilleurs élèves ne précisent jamais et indifférencient filles et garçons dans leur offre. Et pour les moins bons élèves mais qui ont de la bonne volonté, tu pourras trouver des produits plus ou moins neutres mais il faudra chercher et ne pas s’arrêter aux catégories filles/garçons quand même proposées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chez Les bébés d’Elysae, j’ai trouvé un magnifique coffret de naissance chat Abricot aux teintes mixte et un doudou orangé le scoubidoudou – Loulou le lapinou. Le jaune ou le oranger sont pas mal à la mode en ce moment, avec le gris, ce sont même les rares alternatives mixtes proposées un peu partout. On aimerait qu’il y ait plus de couleurs dans cette idée mais, en même temps, c’est tout de même bien qu’il y en ait ! Disons qu’on avance mais qu’il faut persévérer. En attendant que plus aucune couleur ne soit considérée comme spécifique à un genre.
J’ai aimé la vaisselle en bambou de Love Mae, respectueuse de la nature par ses matériaux, avec de jolies couleurs et univers variés. Chez Kollab j’ai trouvé des glassiéres et des petites gourdes, proposé en différentes teintes et motifs, très pratiques pour les pic-nic avec bébé. Chez Rex london, j’ai apprécié la collection lapin et nuage, sobre et, bien sûr, totalement mixte. Là ce sont les tons pastels et des univers autour de la nature qui permettent la mixité. Heureusement les animaux ne sont pas encore catégorisés « filles » ou « garçons » ce qui permet d’en faire profiter tous enfant sans cliché. C’est un des rares univers-bébé qui n’est pas attribué spécifiquement à un genre. Donc intéressant si on veut éviter les clichés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avais aussi envie d’une option pratique pour transporter bébé. J’ai donc trouvé un porte bébé super cool, en jean, chez ByKay. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé le site de cette marque pour son attention pour la diversité ! C’est d’autant plus plaisant de se fournir chez une marque qui semble engagée contre les clichés et qui construit ses visuels publicitaires en fonction. Elles ne sont pas si nombreuses, c’est pourquoi qu’il est toujours intéressant de les repérer.
Pour le transport de bébé, chez Lennylamb, j’ai apprécié le large choix de tissu sur chacun des produits.

Toujours dans l’idée de garder sa mobilité, chez BabyToLove j’ai trouvé une super chaise nomade pour bébé qui est adaptable à n’importe quelle chaise et qui se repli en un petit baluchon super pratique. Il existe également le réhausseur nomade et la marque propose d’ingénieuses serviettes tablier pour sortir bébé du bain super facilement, sans même avoir besoin d’une table à langer à côté. Et évidemment, le tout proposé dans un coloris gris avec des étoiles blanches, parfaitement mixtes !

Si tu veux allier valeurs écolo et valeurs féministes, tu trouveras un large choix de couleurs dans des textiles tout naturels chez Eveil & nature, par exemple dans les gigoteuses dont certaines ont l’avantage d’être réglables. Tu y trouveras aussi les très pratiques tablier de bain éponge.

Opter pour le mixte est la solution la plus simple car elle consiste à piocher dans les offres actuellement disponibles. Ça peut aussi donner l’impression de se résigner car peu de marque proposent du mixte assumé. Il faut donc souvent piocher dans les univers filles/garçons pour trouver le moins marqué niveau genre. Mais, attention, l’idée n’est pas pour autant de rendre les armes et de se faire à cet univers sexiste en surfant sur les rares alternatives. Il est important de continuer à dénoncer. Cependant quand on a un petit bout à habiller et dont il faut prendre soin, il y a un principe de réalité. Parfois, on doit s’adapter pour trouver des solutions. Parfois il faut trouver un compromis mais on ne lâche rien pour continuer à changer les choses ! Bien sûr !

Penser en dehors des cases

Ce n’est pas parce qu’on te propose des catégories qu’il faut t’arrêter à ces catégories. J’ai aussi parfois été maligne. Pourquoi se priver de piocher dans la catégorie « garçon », si tu as une fille, ou « filles », si tu as un garçon ?!

poussette-baby-monsters-kuki-mediterranean-2018.jpgLa base, c’est la poussette mais une poussette ça peut vite coûter les yeux de la tête parfois à juste titre et parfois pas forcément. Et vu le large choix pas toujours facile de trouver ce qu’il te faut. Pour ma part, j’ai choisi la poussette Kuki de Baby monster. Niveau couleur, la gamme propose un large choix. Pour ma bébé, j’ai pris du bleu ! Un beau bleu ciel 🙂 peu importe que ce soit habituellement la couleur des garçons. J’ai hâte qu’on me dise « ho qu’il est mignon ! » et de m’amuser à décontenancer les gens dans leurs stéréotypes, histoire d’empêcher de penser en rond ! 😉

Pour la déco, j’ai pensé de la même façon ! Par exemple, j’ai craqué pour la veilleuse petit Aiko de babyWatch avec son adorable petite étoile qui dort sur un nuage. Peu importe qu’il y ai du bleu, ce n’est pas une couleur « de garçon », les petites filles aussi ont droit de profiter de cette veilleuse adorable !

Cette solution peut paraître un peu frustrante car elle semble accepter la différenciation filles/garçons. Je ne la vois pourtant pas comme une façon de renoncer. Loin de là ! D’autant moins si on continue de lutter et de dénoncer. Au contraire, c’est une façon de casser les codes. Car en se réappropriant l’univers genré « filles » pour les garçons ou genré « garçons » pour les filles, on contribue à supprimer ces barrières qui n’ont pas lieu d’être ! 

Met ta touche perso !

Sur internet, tu peux trouver des vêtements et des articles à personnaliser, où tu peux choisir les couleurs, le dessin (parfois tu peux le télécharger, parfois tu le choisis parmi des dessins du site) et parfois tu peux même rajouter un message dessus.

Sur Redbubble, par exemple, tu peux trouver tout un tas d’objets uniques imaginés par des artistes indépendant·es. Tu y découvriras un impressionnant choix de dessins que tu pourras apposer, selon tes désirs, sur des t-shirt adultes, enfants ou des body pour bébé. Après quoi, tu pourras choisir des manches longues ou courtes et les couleurs de fond ainsi que la taille. Même principe chez Tostadora où, comme chez Redbubble, tu auras le plaisir de trouver des visuels féministes ! De quoi habiller fièrement ta/ton futur·e empêcheu·r·se ! Et bien évidemment pas de dilemme du tout-rose/tout-bleu parce que c’est toi qui choisit les coloris et le reste !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de choses peuvent passer par les vêtements, tu peux faire de ton petit bout un·e vrai·e bébé militant·e, à croquer ! ^^ Cette solution a donc l’avantage plutôt sympa d’afficher tes opinions à travers bébé.

Sur le site de c-monetiquette tu peux créer tout un tas de produits avec le dessin et le fond de ton choix, sans distinction de sexe, tu peux même rajouter le prénom de ta/ton bébé/enfant. Sur le même principe, tu peux également créer des étiquettes pour vêtements, fournitures de classe ou même chaussures, afin que ton/ta bébé ou enfant ne perde jamais ses affaires. Libre à toi de choisir pour éviter tout cliché 🙂 ou de mélanger les genres !

Chez Elyce création tu pourras même créer tes propres tétines, tout en ayant l’avantage de valoriser un artisanat français !

L’avantage de cette astuce c’est qu’elle envoie directement un message aux personnes qui côtoient bébé : Merci de ne pas l’abreuver de clichés sexistes ! Et il existe aujourd’hui beaucoup de visuels adorables et drôles qui permettent de dire les choses avec humour. Ça peut aussi permettre d’associer des caractéristiques badass à des bébés filles et plus de couleurs et d’émotions pour des bébés garçons. Une autre façon d’aller à l’encontre des univers stéréotypés limitatifs.

DIY = Fait le toi-même !

Si tu es doué·e pour les loisirs créatifs, n’oublie pas que tes possibilités sont infinies ! Et si jamais tu n’as pas ces compétences ou si tu manques de temps : Rien ne t’empêche de personnaliser les vêtements de bébé simplement ! J’ai trouvé des astuces accessibles à tou·te·s qui te permettront de contourner le rose et le bleu.

D’abord les écussons thermocollants qui se trouvent dans toutes les bonnes merceries. Il s’agit simplement de motif qui se pose sur n’importe quel tissu et se fixent au fer à repasser. Si tu es à l’aise avec du fil et une aiguille, tu pourras également en trouver qui se cousent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’en ai trouvé des choupi comme tout pour rajouter des thématiques (pirate, espace, dragon, etc) ou une touche badass aux vêtements de petites filles même s’ils dégoulinent de rose bonbon. Et d’autres pour mixer les univers. C’est à dire que rien ne m’empêche de prendre un vêtement rose mais de l’associer à des petits robots ou à des pirates, si ça me chante !
Le choix est large sur internet, j’en ai trouvé plusieurs très sympathique chez Rascol, La mercerie de l’étoile, Naga Patches. Et tu peux aussi trouver tout un tas d’écussons dans des merceries « réelles ». À Paris, par exemple, la mine d’or c’est le marché saint Pierre et toutes les boutiques alentour qui se trouvent entre Tati et les buttes Chaumont.

IMG_2202.jpgAutres façon de customiser : la peintures sur tissu. Il existe des peintures spéciales pour textiles qui peuvent te donner la possibilité d’écrire des choses ou faire des dessins sur n’importe quel vêtements, coussin ou autre turbulette en tissu.
De mon côté, j’ai trouvé un large choix de couleurs chez Adam Montmartre. On peut commander sur internet mais aussi aller directement dans leur magasin sur Paris. Ce qui permet de choisir les nuances de couleurs en étant sûr·e que c’est bien ce qu’on recherche en cohérence avec ce qu’on veut faire.
IMG_2842.jpgEt si, comme moi, tu n’as pas de talent pour dessiner ou si écrire une lettre joliment te semble difficile, ne t’inquiète pas, tu peux t’aider des nombreux pochoirs qui existent. Pour ma part, j’ai trouvé des pochoirs très sympa chez CreaVea loisirs créatif. Les pochoirs alphabétiques permettent de belles lettres régulières. Petit coup de coeur, j’ai aussi trouvé des logos de super-héro·ïnes 🙂 pour customiser les vêtements de super-bébé !

Dernière solution, qui est pour moi la plus ultime mais aussi la plus imparable : la teinture !
Tu as beau avoir dit à toute ta famille et à tes ami·es que tu ne veux pas de rose pour louloute et pas de bleu pour loulou, tu as des tonnes de cadeaux genrés ! Mais tu n’as pas envie de t’embrouiller avec le monde entier en refusant ce qu’on t’apporte. Pas de soucis ! Accepte en souriant et une fois tranquil·le chez toi : passe tout à la teinture !
IMG_2841.jpgEt pour ça, j’ai trouvé une teinture Haute couture issue d’une petite entreprise créée par passion et qui propose de très nombreuses nuances de couleurs. Avec les 28 couleurs disponibles tu pourras sublimer ou réinventer tous les textiles que tu voudras ! L’ensemble overdose-de-rose ? Passe le à la teinture bleue et il adoptera une jolie touche violine ! Il faut juste penser à la règle de mélange des couleurs. Car la teinte obtenue dépendra de la couleur de départ et de la teinture choisie.
Autre astuce bonus : Bébé recrache la purée de carotte sur son jolie body blanc et impossible de rattraper la tâche qui ne part plus ! Pas de panique : Choisi une teinture orange ou une teinture foncée et redonne vie au body ! Idem si tu récupère des vêtements pour faire des économie mais que les couleurs sont passées ou ne te conviennent pas. La teinture t’ouvre de nombreux champs des possibles 🙂

Ces solutions créatives ont le gros avantages de te permettre de réinventer, de créer, d’adapter à ta sauce ! C’est clairement une façon d’empêcher en envoyant le message que tu as envie d’envoyer et en ne limitant pas ton bébé à un seul univers. Ce sont des solutions pleines de liberté, voire même libératrice, très agréable à appliquer ! 🙂

Côté jouets

La solution la plus simple que j’ai trouvé pour éviter les jouets genrés, c’est de me tourner vers la pédagogie Montessori et les jouets en bois. Tu y trouveras des jouets qui ne sont pas dédiés aux « filles » ou « garçons » mais servent à développer des apprentissages plutôt que les clichés. Avec le gros avantage de respecter l’environnement et d’éviter généralement les produits toxiques car des jouets avec des matériaux plutôt naturels ! Ainsi tu pourras permettre à bébé de se développer sainement sans conditionnement patriarcal limitant et en valorisant son autonomie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai trouvé mon bonheur ou plutôt celui de ma future bébé ^^ chez Montessori, s’amuser autrement et chez Tangram Montessori.

Mais parfois, en cherchant bien, tu peux aussi trouver des jouets mixtes dans d’autres marques, non spécialisées et plutôt genrées. À vrai dire, côté jouets, il faut encore très souvent farfouiller pour trouver son bonheur quand on veut éviter les stéréotypes. Mais on fini souvent par être récompensé en trouvant des jouets mignons et sans cliché.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme chez Buki France qui est le distributeur exclusif de la marque Taf toys en France. J’y ai trouvé une aire de jeux qui fait aussi couffin avec son adorable arche amovible (pour ne pas sur-stimuler bébé, il vaut mieux éviter les arches fixes, présentes en permanence, et doser leur utilisation). J’y ai aussi trouvé un tapis d’éveil sur le thème du pôle Nord aux coloris doux et aux dessins choupi. Dans la plupart des marques, c’est possible de trouver du mixte dans les jouets. Mais ça reste la catégorie la plus compliquée pour éviter les clichés. Et ce n’ets pas pour rien. Beaucoup de choses passe par le jeu et en particulier l’apprentissage des compétences. C’est pour cela que le patriarcat a investit en masse l’univers des jouets. Pour conditionner à reproduire les rôles. Sans compter que le marketing a tout intérêt à séparer les genres car ça permet que les famille qui ont plusieurs enfants, se sentent obligé de racheter des jouets dédiés aux genres assignés de leurs enfants si ils ont des enfants de genres différents. Mais heureusement, plus on empêche, plus les marques voient leur intérêt de faire du mixte. Histoire de satisfaire leur clientèle qui fait savoir son mécontentement. Encore une preuve qu’il est important d’empêcher ! Il ne faut surtout jamais oublié que ce sont les client·es qui ont le pouvoir et donc NOUS ! Mais pour ça il faut en avoir conscience et faire connaître, haut et fort, son avis ! #empechons

Ne pas être sectaire

J’ai envie de transmettre des belles choses à mon bébé. J’ai surtout envie de lui permettre tout un tas d’expériences et d’apprentissages, sans les limiter à son genre.

Pour ma part, j’adore les pirates, les dragons et les petits monstres, et je veux que ça fasse partie de l’univers de mon enfant ! Hors de question pour moi de m’arrêter au fait que ce soit estampillé « garçon ». J’adore aussi les licornes, les nounours et les étoiles, et je ne vais pas m’arrêter à la catégorisation « filles » !

J’aime aussi le rose et le bleu ! Ces couleurs et leurs univers respectifs feront donc parti du monde de mon bébé. En plus de choisir du non-genré, j’ai aussi choisi de mettre un peu de ces deux univers ! Peu importe le sexe de mon enfant. Je pense que c’est important de lui offrir de la diversité.

C’est pourquoi, je n’ai pas hésité à opter aussi pour du rose mais en alliant certaines de mes valeurs avec. J’ai donc opté pour des marques comme Lililotte, qui en plus d’être adorable, proposent des vêtements bio et également mixtes (comme cette adorable salopette aux rayures moutarde).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_2014 (1)Chez LUCKYBOYSUNDAY j’ai trouvé une magnifique variété de peluches. Plusieurs sont dans les teintes roses ou roses/bleues dans leur collection. Mais il y en a d’autres qui sont plutôt grises et associées au thème des animaux. Tu auras donc le choix. Et comme je l’ai évoqué précédemment, il ne faut pas non plus s’arrêter au rose ou au bleu. Contrairement à ce que le marketing genré veut biens nous faire croire, il n’y a pas de couleur de fille ou de garçon. Par exemple, un bébé garçon n’aura aucun problème avec le rose si on ne lui en pose pas par ailleurs. Et si tu ne te contente pas d’offrir seulement du rose mais que tu varie, tu peux aussi donner du rose à ta bébé fille, sans que ça la conditionne aux stéréotypes sexistes. Le tout c’est de ne pas se limiter !

J’espère que ces astuces te seront utiles. C’est celles qui me sont venus face à ce constat assez désagréables du tout-rose/tout-bleu. Mais tu en trouveras sûrement d’autres car les empêcheu·r·ses sont toujours plein·e de ressource ! Contourner et réinventer est le principe même de la lutte !

Bisous non-genrés !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s